Chargement...

Sciences de l’éducation, quèsaco ?

Les sciences de l’éducation sont source de réflexion depuis l’Antiquité. Abordées d’abord par Comenius au 17e siècle qui a évoqué la nécessité d’une pédagogie expérimentale, elles n’ont connu un réel essor qu’au 19e siècle avec l’annexion d’une école expérimentale à la « chaire » de psychologie et de pédagogie de Königsberg (Prusse orientale). Dès lors, de nombreux instituts et établissements universitaires spécialisés dans le domaine ont vu le jour, dont un créé à Genève en 1912. Plusieurs facultés de sciences de l’éducation sont apparues dans les années 1960 avec des cursus pointus à Bordeaux, Caen et Paris.

Comment définir les sciences de l’éducation ?

En France, cette discipline est née dans un contexte favorable suite à l’instauration de lois sur l’instruction obligatoire et publique. Ainsi, de nombreux auteurs ont proposé leur définition de la notion. Pour Louis Not, c’est une discipline centrée sur la réalité éducative et sur d’autres disciplines annexes dans le but de synthétiser des résultats pratiques à appliquer. Pour Gaston Mialaret, c’est un ensemble de disciplines destinées à étudier les conditions de l’existence, de fonctionnement et de l’évolution des situations et des faits de l’éducation.

Sciences de l’éducation : quels objectifs ?

Les sciences de l’éducation ont pour objet d’étude l’ensemble des faits éducatifs. Elles s’intéressent à toutes les étapes de la vie du jeune enfant qui devient adulte, et ses terrains d’investigation sont l’école, le foyer, le social, la formation des handicapés, etc. La recherche en éducation poursuit deux buts. D’une part, elle contribue à construire des modèles théoriques qui permettent de comprendre différents aspects de l’éducation, et d’autre part, elle améliore les pratiques éducatives en s’appuyant sur un corpus de connaissances solidement étayé.

Quelles sont ses branches ?

Pour étudier les différents aspects de l’activité éducative, les sciences de l’éducation font appel à différentes disciplines comme l’Histoire de l’éducation, la sociologie de l’éducation, la didactique des disciplines et la psychologie des apprentissages.